Skip to content

About us

Des considérations esthétiques issues des sciences aux interventions artistiques dans le champ scientifique, les interactions entre arts et sciences ont profondément modifié nos perceptions du monde depuis l’Antiquité. Elles ont conduit à révolutionner nos représentations de l’espace vécu, avec les figurations paysagères de la Renaissance, un mouvement qui s’accélère depuis l’émergence de l’écologie et l’essor des bio-technologies. Quels sont les enjeux anthropologiques de ces évolutions? Assistons-nous à la naissance d’une forme d’intelligence collective? Illustrations et décryptage, autour de ce portail d’accès interactif aux relations entre les expressions artistiques et les disciplines scientifiques.  Nous contacter: robert.castellana@laposte.net

NOS AUTRES PAGES WEB

Bioarchive. Ce site vise à rendre compte de l’ensemble de nos recherches relatives à la sociologie des cultures d’entreprises, des identités professionnelles, des modes d’appropriation du territoire et des contacts interculturels. Essentiellement consacrées au monde méditerranéen, nos recherches, publications et expositions s’attachent à l’histoire des grands itinéraires d’échanges et de contacts qui ont façonné ces sociétés. Elles portent notamment sur le commerce et le patrimoine maritime, et plus généralement sur l’histoire des métiers, des corporations et des identités professionnelles. Elles concernent aussi les modes d’appropriation des territoires, leurs représentations et leurs impacts identitaires, en matière de sociologie rurale et d’agriculture, d’ethnobotanique et d’histoire des paysages ou encore d’urbanisme et d’écologie. Lien

Projet Phoenix. Ce site propose une approche écologique intégrative de l’histoire de la domestication des plantes et de son impact sur l’histoire des civilisations, au travers de l’exemple de la palmiculture vivrière et ornementale. Les traditions  et l’économie liées aux plantes emblématiques du monde méditerranéen sont à l’origine de nos investigations. Il s’agit entre autres de l’olivier, du palmier, du blé ou encore des encens et des parfums. Le palmier a plus particulièrement retenu notre attention. Les recherches le concernant ont fait l’objet d’un portail d’accès aux travaux interdisciplinaires que nous avons coordonnés au travers du Projet Phoenix en collaboration avec l’Institut pour la Recherche et le Développement (IRD). La Côte d’Azur française et italienne, qui abrite, entre Hyères et Sanremo, une palmeraie ornementale historique particulièrement vaste et diversifiée, en nombre de palmiers comme en nombre d’espèces a  donné naissance à de programme de recherches euro-méditerranéen dont les différentes rubriques de ce site rendent compte. Lien