Arts Sciences & Landscape

David Hockney

PALMS & SWIMMING POOLS (LOS ANGELES & THE SIXTIES). Chez Hockney, les palmiers prennent place pour l’essentiel dans la série des piscines des villas californiennes réalisée dans les années 60 et 70. Dans ces œuvres, l'artiste s’attache déjà à maitriser les codes de la photographie. "Je suis persuadé que la photographie nous a causé du tort. Elle nous a conduits à regarder le monde d’une seule et même façon, plutôt ennuyeuse. […] Nous vivons à une époque où une grande quantité des images réalisées n’ont pas pour ambition d’être considérées comme des œuvres d’art. Leurs auteurs revendiquent quelque chose de beaucoup plus douteux : ils disent qu’elles sont la réalité."

En savoir plus

Ce commentaire de la récente exposition que lui a consacré le Centre Pompidou aborde plus particulièrement les rapports de Hockney à la photographie : cheese.konbini.com

"Hockney tel qu’exposé à Beaubourg …/… peint une vision privilégiée du monde dans lequel il vit. …/… une fascination récurrente pour les postérieurs blancs d’adolescents dans des piscines parfaitement chlorées…./… un monde enfantin peuplé de jeunes garçons et de vieux mécènes joliment portraiturés …/… La nature tropicalisante vue du balcon rappelle les jungles du douanier Rousseau en moins onirique. Extrait de: lesauvage.org

Les palmiers prennent place pour l’essentiel dans la série des piscines des villas californiennes réalisée dans les années 60 et 70: limagesurlemur

La Tate Gallery a mis en ligne ici une biographie de l’artiste avec une centaine de reproductions de ses œuvres: tate.org.uk

 

Comments are closed.